Quelle taille de casque de ski ?

Quelle taille de casque de ski

Le casque de ski n’est pas seulement réservé aux compétiteurs, aux débutants, aux freestylers ou encore aux freeriders. Toutefois, pour des raisons de sécurité, le port de casque est fortement recommandé. Découvrez avec ce guide quelques conseils pour savoir quelle taille de casque de ski choisir.

Quels intérêts de porter un casque de ski ?

choisir casque de ski

Le port du casque de ski est certes non obligatoire en France, mais vivement conseillé. En effet, la pratique du ski expose aux différents risques de chutes et de collisions dues entre autres aux excès de vitesse et au manque de maîtrise des techniques de ski. Selon même les chiffres recueillis par les médecins de montagne installés dans les différentes stations de sports d’hiver, plus de 150 000 pratiquants sur 8 millions se blessent chaque année et environ 3% d’entre elles sont victimes de traumatismes crâniens entraînant des problèmes comme les troubles de la mémoire, la paralysie, les difficultés d’équilibre et bien d’autres encore. Le port de casque vous évitera alors les traumatismes crâniens aux conséquences graves. Mettre un casque avant d’aller skier ou faire du snowboard doit alors être une habitude de la même manière que lorsque vous mettez votre ceinture de sécurité avant de prendre votre voiture.

Par ailleurs, le casque de ski est un accessoire qui vous protège du froid glacial en altitude, au même titre que les gants et les bottes. Il protège votre tête ainsi que vos oreilles contre le vent. Le port de casque vous évite aussi d’être encombré par le bonnet, le bandeau et le cache-oreilles. En outre, si vous attachez une grande importance à votre apparence, porter un casque vous permet également d’avoir un look stylé et complet au milieu des pistes. Enfin, porter un casque pendant vos journées de ski est la meilleure façon de sensibiliser les plus jeunes sur l’importance de protéger leur vie contre les accidents aux conséquences graves.

Comment bien choisir un casque de ski ?

Il est difficile pour un acheteur non initié de savoir quelle taille de casque de ski choisir parmi les nombreux modèles proposés sur le marché. Il est donc important de prendre en compte certains paramètres pour savoir comment choisir son casque de ski.

  • La taille

Un casque non adapté à la morphologie de votre tête occasionnera non seulement des gênes, mais ne protège pas en cas de chute. Pour connaître la bonne taille de casque, prenez un mètre ruban et mesurez le tour de votre tête en prenant soin de passer sur la partie la plus large du crâne arrière ou « occiput ». Un adulte obtiendra en général une mesure comprise entre 50 à 65 cm. Si vous faites votre achat en ligne, il vous suffit de commander un casque correspondant à cette grille de tailles. Si vous achetez directement en magasin, essayez le casque puis secouez votre tête. Le casque est à la bonne taille si elle ne bouge pas sans pour autant comprimer votre tête et serrer votre mâchoire. Enfin, un casque est adapté à votre taille s’il vous est facile d’enfiler vos lunettes et votre masque une fois que vous le portez. Certains modèles comportent des coussinets amovibles qui vous permettent d’ajuster votre casque à la bonne taille. Il existe également des casques de ski munis d’une molette réglable afin d’avoir un casque qui s’adapte parfaitement à votre tour de tête. Maintenant que nous venons de voir quelle taille de casque de ski choisir, passons au poids.

  • Le poids

Assurez votre confort durant vos sorties en piste en prenant soin de choisir un casque de ski ne dépassant pas 550 g. Aujourd’hui, les fabricants développent des modèles de plus en plus légers, mais qui assurent une protection optimale. Il existe même des modèles faisant moins de 400g appelés « in mold » qui sont considérés comme les plus légers sur le marché, mais également les plus onéreux. Ce type de casque amortit les chocs et répartit l’impact sur l’ensemble du casque.

  • La ventilation

Un bon casque de ski doit être respirant et laisser l’humidité s’évacuer en cas de transpiration lorsque vous faites des efforts importants. Certains modèles comportent alors des systèmes d’aérations réglables qui vous permettent de réguler le flux d’air en fonction de vos besoins. Ces casques sont généralement constitués de 2 à 8 trous actifs.

  • La visière

Vous ne sortez pas sans vos lunettes de vue ? Dans ce cas, il est préférable de choisir un casque de ski doté d’une visière. Ce type de modèle vous offre aussi l’avantage de ne pas porter de masque de ski, souvent inconfortable.

  • L’hygiène

Une journée de ski est souvent éprouvante. Pour des raisons d’hygiène, il est donc préférable de choisir un modèle de casque ayant une doublure amovible généralement lavable que vous pouvez détacher.

  • Les fonctionnalités innovantes

Aujourd’hui, de nombreuses marques proposent des modèles de casques de ski constitués de système audio permettant aux skieurs d’écouter de la musique ou de rester connectés à leur téléphone mobile pour passer des appels ou en recevoir. Certains modèles sont même dotés de caméras qui permettent aux skieurs de filmer leurs exploits. D’autres modèles sont constitués de balises lumineuses de sécurité permettant au groupe de skieurs de se retrouver et de se repérer même dans le brouillard ou pendant la nuit. Enfin, ne lésinez pas sur la norme européenne CE/NF EN 1077 qui garantit votre sécurité.

À quel moment changer son casque de ski ?

changer casque de skiDès que votre casque de ski a subi un seul ou plusieurs chocs, il est important de le remplacer immédiatement. En effet, même si les fissures ne sont pas visibles, un casque ayant subi des dommages diminue en efficacité en termes de protection.

Comme un casque de ski est soumis aux différents aléas climatiques comme la neige, l’humidité et les rayonnements solaires, il est recommandé de ne pas l’utiliser plus de 5 ans suivant la date de sa fabrication. Cette dernière est indiquée sur l’étiquette de fabrication apposée à l’intérieur du casque. Pour ne pas altérer la qualité de votre casque avant cette date, il est conseillé de le manipuler avec précaution, de le ranger dans une housse en tissu et loin des sources de chaleur puis de la lumière du soleil.

Vous savez maintenant quelle taille de casque de ski choisir. Que vous soyez débutants ou confirmés. Que ce soit pour faire du ski alpin, freestyle, freeride… ou faire du snow. Nous vous recommandons de porter un casque avant de dévaler les pistes afin d’absorber les chocs en cas d’impact. Vous devez bien choisir la taille de votre casque de ski et porter du matériel homologue pour une protection optimale.

Si vous cherchez un hébergement au ski ou un séjour ski tout compris, découvrez ci-dessous plus de 150 destinations montagne pour cet hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.