Candide Thovex, Quiksilver : la fin d’une longue collaboration

candide thovex quiksilver fini

Candide Thovex met fin à 19 ans de collaboration avec Quiksilver !

Dans un communiqué publié hier, le skieur français Candide Thovex met fin à 19 ans de collaboration avec son sponsor Quiksilver. Le rider français a décidé de suivre son instinct et de « poursuivre de nouvelles aventures ».

C’est avec difficulté que Candide Thovex semble prendre cette décision, puisque la marque qui le considérait comme un membre de la famille, le soutenait depuis qu’il avait 15 ans. Que ce soit dans les bons ou les mauvais moments, notamment lors de ses multiples blessures où il n’était même plus certain de pouvoir remonter sur des skis.

Quiksilver semble connaître des difficultés depuis plusieurs années, la marque ayant déposé le bilan aux Etats-Unis. C’est sans doute l’une des raisons qui a poussé le skieur français à raccrocher avec la marque, n’ayant probablement plus la capacité de financer les athlètes.

Voici le communiqué de Candide Thovex :

Habituellement ce n’est pas mon style d’écrire de longs textes, mais cette fois-ci, c’est particulièrement nécessaire. Après 19 ans de collaboration avec Quiksilver, j’ai décidé de poursuivre de nouvelles aventures. Ça a été une décision difficile à prendre, mais les changements sont toujours bons et je suis mon instinct.

En 1997, Quik était une marque de Surf, Snowboard et Skateboarding. Le ski était surtout perçu comme démodé. Jasper Sanders, qui était directeur de l’équipe à l’époque, croyait en ce que je faisais et a obtenu de l’entreprise de me soutenir. J’avais seulement 15 ans. Ils m’ont laissé exprimer ma vision du ski et m’ont toujours aidé dans mes projets, les compétitions, les Rastafarides, les Invitationals, Candide Kamera, Few words, One of those days, etc. etc. J’ai rencontré des gens exceptionnels et j’ai voyagé dans les plus incroyables endroits du monde.

Il y a beaucoup de gens que je voudrais remercier : Jeff Hakman, Maritxu Darrigrand, Pierre Agnès, Nicolas Foulet, Mathieu Darrigrand, Nicolas Dazet, François Latterrade et bien d’autres encore. La liste est trop longue. Quiksilver a été là dans les bons et les mauvais moments, quand je me suis blessé aux genoux, quand je me suis cassé le dos, tout en sachant que je ne serais peut-être plus jamais capable de skier. Ils ont continué à me soutenir. Ils s’occupaient de moi comme un membre de leur famille.

Merci pour tout Quiksilver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.